• 06/10/2021

    Grève des Sages-Femmes

    manifestation, grève, Sage-femmes

  • Revendications :

    Ce 7 octobre 2021, les sages-femmes seront mobilisées pour :

    • La refonte des grilles salariales et du régime indemnitaire des sages-femmes afin de mettre leur rémunération au niveau de leur formation et de leurs responsabilités et de reconnaître les sujétions liées à leur profession et à la continuité des soins. (Les repères revendicatifs de la CGT donnent pour les sage-femmes un salaire d’entrée à 2,3 fois le SMIC et une fin de carrière à 4,6 fois le SMIC sur une grille unique et sans obstacle auquel s’ajoute une prime d’exercice médical)
    • L'attribution de la prime d'urgences aux professionnel·le·s des maternités, sage-femmes comprises et y compris celles exerçant dans les SAMU-SMUR
    • Les effectifs sous statut pérenne (titulaires dans le public et CDI dans le privé) nécessaires à des prises en charge de qualité et en toute sécurité des femmes, des nouveau-nés et des co- parents, la règle devant être « une femme, une sage-femme »
    • L'arrêt des fermetures de maternité et de la diminution du capacitaire en lits
    • La concrétisation sans délai des engagements du Ministre en faveur d'une sixième année d'étude débouchant sur une thèse d'exercice des moyens pour la recherche en maïeutique et un temps dédié pour les sage-femmes chercheuses, la co-direction des PMI par les médecins et les sages femmes
    • Une vraie reconnaissance globale du caractère pleinement médical de leur profession en tous lieux et pour tous les types d'exercice.
    • Conformément aux engagements pris par l'état en 2015, des ouvertures d'unités de services ou de filières physiologiques gérées par les sage-femmes au sein des établissements de soins.
  • Depuis le 14 septembre, les agents, salarié.e.s, étudiants, retraité.e.s du secteur public comme privé, et acteurs du secteur sanitaire, social et médico-social se mobilisent de façon illimitée pour :

    • Dénoncer la dégradation de notre système de Santé et d’action sociale,
    • Le retrait des mesures de suspensions et de sanctions introduites dans la loi relative à la gestion de la crise sanitaire,
    • Une vaccination éclairée et consentie,
    • Le libre accès aux soins pour tous les patients et la population,
    • Le retrait du passe sanitaire,

    • Une réelle amélioration de l’attractivité de nos métiers par les salaires et les conditions de travail,

    • L’embauche de personnel qualifié pour pallier au manque d’effectif chronique ainsi qu’aux nombreux départs et démissions des agents et salariés du secteur,

    • Des moyens supplémentaires pour notre système de santé et d’action sociale dans le cadre du,Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale,

    • L’arrêt de toutes les fermetures de lits, de services, d’établissements et d’hôpitaux, et l’exigence au contraire de réouvertures et de créations de structures

  • Nous renouvelons la volonté des personnels en lutte, de voir s’ouvrir de véritables négociations en vue du règlement des revendications portées par l’action de ces personnels à savoir :

    • L’égalité salariale entre tou·te·s les agents et salariés du public et du privé, à commencer par le versement des 183 euros du SEGUR pour tou·te·s dans le secteur sanitaire, social et médico- social,
    • Un véritable plan Emploi – formation et de reconnaissance des qualifications permettant de mettre un terme aux inégalités professionnelles entre les Femmes et les Hommes,
    • Un système de Santé, de protection sociale et des services publics qui répondent aux besoins de la population,
    • Un financement des établissements et de la sécurité sociale à la hauteur des besoins
    • L’arrêt de toutes les fermetures de lits, de services, d’établissements et d’hôpitaux, et l’exigence au contraire de réouvertures et de créations de structures,
    • L’arrêt des plans d’économie dits « plans de retour à l’équilibre » qui se traduisent systématiquement par des suppressions de postes,
    • L’amélioration des conditions de travail et de vie, les moyens de protection ainsi que le matériel et les outils nécessaires pour exercer en toute sécurité,
    • La titularisation et la résorption des emplois précaires,
    • L’abrogation des journées de carence dans le secteur public et privé,
    • La défense et l’amélioration des avantages acquis statutaires, conventionnels et locaux, etc...
    • Le respect des libertés et droits individuels, collectifs et syndicaux,
    • Le droit au départ à la retraite à 60 ans pour tou·te·s à taux plein, la reconnaissance de la pénibilité entraînant un départ anticipé à la retraite pour tou·te·s les salarié·e·s de la santé et de l’action sociale public/privé
    • L’augmentation immédiate des retraites de 300 euros, pas de pension inférieure au SMIC (1800 euros), la fin de la décote et la prise en compte des années d’études.
  • par Coline Mollard, France Bleu - 24/09/21

  • Préavis de grève des Sages-Femmes - 7 octobre 2021

  • Communiqué de Presse CGT Santé et Action Sociale - Soutien aux revendications de nos collègues sages-femmes


  • Retour

Permanences

Hôpital Montélimar GHPP - Bâtiment le Galoubet (2ème étage)

Horaires : Lundi, mercredi, vendredi de 8h30 à 16h (+ sur RDV)
Téléphone : 04 75 53 44 91 (poste 4491)
Sms : 07 66 50 66 78

Newsletter

Suivez les actualités de la CGT GHPP | Groupement Hospitalier Portes de Provence!


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter hebdomadaire de nos actualités par courrier électronique et confirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l'adresse :
cgt@gh-portesdeprovence.fr