• 05/08/2021

    Non à l'obligation 'vaccinale' et à la dictature sanitaire

    crise sanitaire, rassemblement, 5 aout 2021, Conseil Constitutionnel, pass sanitaire, obligation vaccinale

  • Pétition : Loi sanitaire et Régressions sociales à venir.

  • Ce jeudi 5 août le Conseil Constitutionnel
    doit rendre son avis sur ce projet de loi
    c'est pourquoi nous organisons un 

    Rassemblement des
    Personnels Hospitaliers

    Jeudi 5 Août 2021

    à 14h

    devant l’Hôpital de Montélimar

  • Le projet de loi « relatif à la gestion de la crise sanitaire » prévoit l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les personnels des établissements de santé. Il contient des mesures graves en terme de discrimination, de droit du travail et de protection des données personnelles :

    • Tri des usagers pour l'accès aux soins,
    • Menace de suspension sans salaire avec un licenciement à la clé,
    • Non-respect du secret médical et des données personnelles qui y sont rattachées…

    Parallèlement le gouvernement accuse les personnels des établissements de santé d'être des irresponsables, des égoïstes et des criminels en puissance, alors que l'on constate toujours des fermetures de lits, un manque de personnels et une dégradation constante des conditions de travail.

  • Nos revendications :  

    • attendre l’homologation de ce qui sera alors considéré tel un vaccin, afin de s’assurer et de savoir mieux, si la substance a bien passé toutes les phases expérimentales (annoncé pour fin 2022 concernant Pfizer, et 2023 pour d’autres firmes de production.
    • Avec la possibilité de choisir entre un véritable vaccin ARNmessager (homologué) et un vaccin type Sanofi, homologué et fondé sur un principe vaccinal différent (non ARNmessager).
    • nous voulons la déclaration des Accidents de travail dûs au Covid depuis la 1ère vague (pour tous les soignants ayant été au front sans protection, mais aussi, ceux ayant eu le Covid (Covid+) et devant venir travailler quoiqu’il en soit, notamment lors du second confinement.
    • nous voulons la levée de la T2A pour avoir des moyens décents pour soigner (tant au niveau de la hausse des effectifs qu’au niveau matériels), comme promis, avec revalorisation du point d’indice (et non pas un simple CTI)
    • La levée du pass sanitaire qui fait le jeu de la discrimination et qui sera un frein supplémentaire à la sortie des ménages et de leur consommation. 
    • l'arrêt de la circulation de nos données numériques de santé, via toutes les applications, l'usage des technologies numériques ne respectant pas le secret médical.
    • nous demandons l'ouverture d'un débat public.
  • Nous dénonçons :  

    • les méthodes iniques de ce gouvernement pour obtenir un « consentement à l’insu du plein gré des personnes allant se faire ‘vacciner’ » autant dire sans véritable consentement éclairé quant aux risques encourus et aux effets secondaires possiblement engendrés et d’imposer une « obligation vaccinale » alors même que les injections sont menées à ce jour encore en phase expérimentale.
    • l’odieux chantage fait aux personnels hospitaliers d’être suspendus de salaire, voire d’être licenciés s’ils choisissent d’attendre qu’un vaccin homologué (type Sanofi) soit mis sur le marché.
    • les méthodes scandaleuses de ce gouvernement, de retirer les moyens des hôpitaux, même en période Covid, et de faire un chantage au salaire et au travail pour soumettre un personnel hospitalier qui a toujours su faire face, même au pire, avec les pires conditions, ce dont seul le gouvernement est responsable, ainsi que de ses politiques économiques délétères pour ses services publics.
    • l’inadmissible argument que « l’obligation vaccinale » pour les parlementaires (députés et ministres) serait anti-constitutionnelle comme nous l’avons appris récemment lors d’un échange public. Que devons-nous comprendre ?
    • l’odieux traffic de données personnelles qui se met en place avec la valse des données numériques faisant fi de la confidentialité médicale et nous dénonçons les médecins qui se prêtent à la mise en place de cette dérive.
      (IQVIA récupère déjà vos données personnelles à partir de votre carte verte… dans les pharmacies qui ont accepté d’être affiliées…), le pass sanitaire est l’ouverture de la boite de pandore !
  • Lobbies et conflits d'intérêts au sein du gouvernement, et peut-être bien aussi au sein du Conseil Constitutionnel…

     

    « Dès lors il apparait clairement que le cabinet de conseil qui accompagne la Présidence de la République en France sur la politique vaccinal actuelle est également celui qui conseille dans le monde les principaux laboratoires pharmaceutiques pour leur développement commercial. »

  • Economie Matin - CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET PASS-SANITAIRE : FABIUS EN CONFLIT D'INTÉRÊT ?

  •  

    Tract à télécharger…

  • Tract CGT-GHPP - Non à l'obligation 'vaccinale' et à la dictature sanitaire - Recto

  • Tract CGT-GHPP - Non à l'obligation 'vaccinale' et à la dictature sanitaire - Verso

  • Communiqué de presse CGT Santé et Action Sociale 93/21


  • Retour

Permanences

Hôpital Montélimar GHPP - Bâtiment le Galoubet (2ème étage)

Horaires : Lundi, mercredi, vendredi de 8h30 à 16h (+ sur RDV)
Téléphone : 04 75 53 44 91 (poste 4491)
Sms : 07 66 50 66 78

Newsletter

Suivez les actualités de la CGT GHPP | Groupement Hospitalier Portes de Provence!


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir notre newsletter hebdomadaire de nos actualités par courrier électronique et confirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant à l'adresse :
cgt@gh-portesdeprovence.fr